Cours maths 1ère

Dérivée d’une fonction : cours en première S


Mise à jour le 26 septembre 2014  |  Signalez une ERREUR

cours de maths en première https://www.mathovore.fr/wp-content/uploads/2016/11/cours-maths-1ere.png https://www.mathovore.fr/wp-content/uploads/2016/11/cours-maths-1ere-150x150.png0 https://www.mathovore.fr/derivee-et-derivation-cours-maths-313#respond
1228

Cours de mathématiques sur la dérivation d’une fonction.On y retrouvera la dérivée en un point et la signification concrète du nombre dérivée et de l’équation de la tangente en un point.La dérivée d’une somme, d’un produit et d’un quotient.La dérivée et le sens de variation d’une fonction.Ainsi que les dérivées des fonctions usuelles.

I.Nombre dérivé – Fonction dérivée – tangente à une courbe

f est une fonction définie sur un intervalle I. La courbe (C) ci-dessous est la représentation graphique de f dans un repère orthonormal $$\,(O,\vec{i},\vec{j})$$.

M et N sont deux points de (C) d’abscisses respectives $$\,a\in I$$et $$\,x=a+h\in I$$où $$\,h\in \mathbb{R}^*$$.

M et N ont donc pour coordonnées: $$\,M(a;f(a))$$et $$\,N(x;f(x))$$c’est à dire: $$\,N(a+h;f(a+h))$$.

On a donc: mathematiques soit mathematiques

La droite (MN) sécante à (C) a donc pour coefficient directeur:

$$\,m=\frac{f(x)-f(a)}{x-a}=\frac{f(a+h)-f(a)}{h}$$.

Si la courbe (C) possède en M une tangente de coefficient directeur d, alors lorsque le point N se rapproche de M, c’est à dire lorsque x tend vers a, ou, ce qui revient au même, lorsque h tend vers 0,

les sécantes (MN) vont atteindre une position limite qui est celle de la tangente (MP) en M à (C).

Ceci peut alors se traduire à l’aide des coefficients directeurs par:

mathematiques          c’est à dire :     $$\,\lim_{h\rightarrow\, 0}\frac{f(a+h)-f(a)}{h}=d$$.

On a donc: $$\,\lim_{h\rightarrow\, 0}\left [\frac{f(a+h)-f(a)}{h}-d \right ]=0$$.

Si nous appelons mathematiques, la fonction définie pour mathematiques et mathematiques par: mathematiques,

on a: $$\,\lim_{h\rightarrow\, 0}\Phi (h)=0$$  et $$\,h\Phi (h)= f(a+h)-f(a)-dh$$, ce qui s’écrit aussi: $$\,f(a+h)= f(a)+dh+h\Phi (h)$$.

Réciproquement, s’il existe un réel d et une fonction mathematiques telle que, pour tout mathematiques et mathematiques, on ait: $$\,f(a+h)= f(a)+dh+h\Phi (h)$$ avec $$\,\lim_{h\rightarrow\, 0}\Phi (h)=0$$,

on en déduit que: mathematiques et donc que: $$\,\lim_{h\rightarrow\, 0}\frac{f(a+h)-f(a)}{h}=d$$.

Ceci nous permet donc de donner les trois définitions équivalentes:

Définition 1 :

            Si f est une fonction définie sur un intervalle $$\,I$$ et si $$\,a\in I$$.

Lorsqu’il existe un nombre réel d tel que, pour tout réel h proche de 0, on ait

$$\,\lim_{h\rightarrow\, 0}\frac{f(a+h)-f(a)}{h}=d$$

On dit que la fonction f est dérivable en a et que $$\,d=f'(a)$$ est le nombre dérivé de f en a.

Définition 2 :

            Si f est une fonction définie sur un intervalle I et si $$\,a\in I$$.

Lorsqu’il existe un nombre réel d tel que, pour tout réel $$\,x\in I$$et proche de a, on ait:

mathematiques

On dit que la fonction f est dérivable en a et que $$\,d=f'(a)$$ est le nombre dérivé de f en a.

II. Fonction dérivable sur un intervalle I. Fonction dérivée d’une fonction dérivable sur I

Définition :

On dit que f est dérivable sur un intervalle I lorsqu’elle est dérivable en tout point de I.

Lorsque f est dérivable sur un intervalle I, la fonction qui à tout $$\,x\in I$$ associe le nombre dérivé de f en x est appelée fonction dérivée de f sur I. Cette fonction est notée $$\,f'$$.

Interprétation graphique du nombre dérivé.

Si f est une fonction définie sur un intervalle I. Si $$\,a\in I$$et si f est dérivable en $$\,x=a$$, alors :

La courbe représentative de f possède une tangente au point $$\,M(a;f(a))$$ et le coefficient directeur de cette tangente est le nombre dérivé $$\,f'(a)$$de la fonction f en mathematiques.

Remarques :

Si le graphique de f ne possède pas de tangente au point M d’abscisse $$\,x=a$$, alors la fonction f n’est pas dérivable en a. C’est le cas de la fonction valeur absolue en $$\,x=0$$.

Le graphique d’une fonction peut fort bien posséder une tangente en un point sans que la fonction soit dérivable en ce point : il suffit que le coefficient directeur de cette tangente n’existe pas (tangente parallèle à l’axe des ordonnées).

C’est le cas de la fonction racine carrée en $$\,x=0$$.

III. Équation de la tangente à une courbe

Si fonction f est dérivable en a, la tangente (MP) à la courbe (C) en M d’abscisse $$\,x=a$$ existe.

Elle a pour coefficient directeur $$\,m=f'(a)$$.

Son équation est donc de la forme: $$\,y=mx+p$$, où $$\,m=f'(a)$$ et son ordonnée à l’origine p peut être calculée.

Il suffit d’écrire que (MP) passe par $$\,m=f'(a)$$.

On a donc: $$\,f(a)=f'(a)\times a+p$$. Ceci donne: $$\,p=f(a)-a\times f'(a)$$.

Donc: $$\,y=f'(a)x+f(a)-af'(a)$$que l’on écrit souvent sous l’une des formes, plus faciles à retenir:

Equation de la tangente au point mathematiques :

mathematiques                       ou        mathematiques.

IV.   Signe de la dérivée et sens de variation d’une fonction

Nous admettrons sans démonstration les théorèmes suivants:

Théorème 1:

f est une fonction dérivable sur un intervalle I.

· Si f est croissante sur I, alors pour tout $$\,x\in I$$, on a: mathematiques

· Si f est décroissante sur I, alors pour tout $$\,x\in I$$, on a: $$\,f'(x)\leq\, 0$$.

· Si f est constante sur I, alors pour tout $$\,x\in I$$, on a: $$\,f'(x)= 0$$.

Théorème 2:

f est une fonction dérivable sur un intervalle I.

· Si, pour tout $$\,x\in I$$, on a: mathematiques, alors f est croissante sur I.

· Si, pour tout $$\,x\in I$$, on a: $$\,f'(x)\leq\, 0$$, alors f est décroissante sur I.

· Si, pour tout $$\,x\in I$$, on a: $$\,f'(x)= 0$$, alors f est constante sur I.

Théorème 3:

f est une fonction dérivable sur un intervalle I.

· Si, pour tout $$\,x\in I$$, on a: $$\,f'(x)> 0$$ ( sauf peut-être en des points isolés où $$\,f'(x)= 0$$),

alors f est strictement croissante sur I.

· Si, pour tout $$\,x\in I$$, on a: $$\,f'(x)< 0$$ ( sauf peut-être en des points isolés où $$\,f'(x)= 0$$),

alors f est strictement décroissante sur I.

En particulier:

f est une fonction dérivable sur un intervalle $$\,[a;b]$$.

· Si, pour tout $$\,x\in[a;b]$$, on a $$\,f'(x)>\,0$$, alors f est strictement croissante sur mathematiques.

· Si, pour tout $$\,x\in[a;b]$$, on a $$\,f'(x)< 0$$, alors f est strictement décroissante sur mathematiques.

Exemples:

1) Soit la fonction f définie sur $$\,\mathbb{R}$$ par $$\,f(x)=x^2$$.

f est dérivable sur $$\,\mathbb{R}$$ et  $$\,f'(x)=2x$$ pour tout $$\,x\in \mathbb{R}$$.

· Pour tout $$\,x\in ]-\infty;0]$$, on a $$\,f'(x)\leq\, 0$$, donc f est décroissante sur mathematiques.

· Pour tout$$\,x\in [0;+\infty[$$, on a $$\,f'(x) \geq\, 0$$, donc f est croissante sur $$\, [0;+\infty[$$.

Bien que $$\,f'(0) = 0$$, on a de façon plus précise :

· Pour tout $$\,x\in ]-\infty;0[$$, on a $$\,f'(x) < 0$$, donc f est strictement décroissante sur mathematiques.

· Pour tout mathematiques, on a $$\,f'(x) > 0$$, donc f est strictement croissante sur mathematiques.

V. Changement de signe de la dérivée et extremum d’une fonction

Nous admettrons sans démonstration les théorèmes suivants:

Théorème 1:

            Si f est une fonction dérivable sur un intervalle I,

Et si f admet un maximum local ou un minimum local en  mathematiques différent des extrémités de l’intervalle I,

Alors: $$\,f'(a)=0$$.

Cas particulier où f est dérivable sur un intervalle ouvert:

            Si f est une fonction dérivable sur un intervalle ouvert I,

Et si f admet un maximum local ou un minimum local en $$\,a\in I$$,

Alors: $$\,f'(a)=0$$.

Théorème 2 :

            Si f est une fonction dérivable sur un intervalle ouvert I,

Et si $$\,a\in I$$ et si $$\,f'(x)$$ s’annule pour mathematiques en changeant de signe,

Alors f(a) est un extremum local de f sur I.

Exemples:

1) Soit la fonction f définie sur $$\,\mathbb{R}$$par $$\,f(x)=2x^3-3x^2-12x+5$$. f est dérivable sur $$\,\mathbb{R}$$ avec $$\,f'(x) =6x^2-6x-12=6(x+1)(x-2)$$.

$$\,f'(x)$$ s’annule en $$\,x=-1$$ et mathematiques en changeant de signe, car :

pour x appartenant à mathematiques  , on a : $$\,f'(x)>0$$. Donc f est strictement croissante sur mathematiques.

pour x appartenant à  mathematiques, on a : $$\,f'(x)<0$$. Donc f est strictement décroissante sur mathematiques.

pourx appartenant à mathematiques , on a : $$\,f'(x)>0$$. Donc f est strictement croissante sur mathematiques.

f possède donc un maximum local en $$\,x=-1$$ et un minimum local en mathematiques.

Toute cette étude peut être résumée dans le tableau ci-dessous :

Voici un morceau des représentations graphiques de f et de $$\,f'$$ :

Télécharger et imprimer ce document en PDF gratuitement

Vous avez la possibilité de télécharger puis d'imprimer gratuitement ce document «dérivée d'une fonction : cours en première S» au format PDF.

Télécharger la version PDF

D'autres documents similaires


Les derniers topics du forum

Retrouvez les derniers topics ajoutés et des demandes d'aide formulées par les élèves. Une communauté dynamique d'aide en ligne qui vous permettra de résoudre vos exercices, DM ou de résoudre un problème dont vous n'arrivez pas à trouver la solution.



Inscription gratuite à Mathovore. Rejoignez les 122883 Mathovoristes, inscription gratuite.

https://www.mathovore.fr/wp-content/uploads/2016/11/cours-maths-1ere.png>